20190625-article-portes-ouvertes

Prévention à la morsure chez les jeunes

Sans éducation spécifique au langage canin 50 à 65% des enfants de 3 à 5 ans ne savent pas distinguer un chien stressé d’un chien heureux. Cette carence entraîne des morsures qui auraient pu être évitées. Le chien est souvent euthanasié alors qu’il est rarement responsable des mutilations. L’animal agit généralement pour mettre l’enfant à distance.
On ignore le chien

Le Programme d’Éducation à la Connaissance du Chien et au Risque d’Accident par Morsure (PECCRAM) a pour objectif d’enseigner aux enfants de 4 à 10 ans comment les chiens communiquent, comment se comporter avec un chien inconnu… de manière à réduire de manière significative les accidents par morsure.

Nougat et Reglisse, chiens en peluche pour illustré l'intervention

Dans le cadre du partenariat conventionné entre l’association Positive Canitude et la Comportementaliste de Cynolink, Sarah Kasby, aussi monitrice du club canin, est intervenue auprès de 3 jeunes adhérents du club.

 

Des enfants diplômés lors de la séance preccram